Σάββατο, 18 Ιουλίου 2015

CYCLISME: COMMENT RÉSISTER À LA CHALEUR : 5 ASTUCES EFFICACES !

Comment résister à la chaleur : 5 astuces efficaces !
Bonjour à tous les amis ! En ce mois de juillet, il fait très beau, mais il fait surtout très chaud ! La température à atteint près de 37 °C, si ce n’est plus ! C’est un adversaire imprévisible, mais qui peut être vaincue grâce à quelques règles bien respectées. Dans ce nouvel article, je vais donner des conseils pour vous adapter au mieux à ce temps caniculaire.

1- Faire attention à la déshydratation.

Nous savons tous que c’est entre autre grâce à la transpiration que notre organisme va modérer notre température corporelle.. C’est une bonne chose de transpirer 😉
La régulation de température est prioritaire sur la régulation hydrique et saline. Même si l’organisme est en complète déshydratation avec une importante perte de sel, la production de sueur continue, aboutissent en final au « coup de chaleur ». Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire ! C’est un point très important car, l’apparition de la soif est tardive et est signe de déshydratation, donc n’oubliez pas ce point très important 😉
Quand nous ressentons la soif nous avons déjà perdu environ 500 millilitres d’eau. Nous le savons tous, la soif est un très mauvais signe d’alerte ; il faut boire sans attendre d’avoir soif, régulièrement, par petites gorgées. Une gorgée toutes les 10 à 15 minutes doit conduire à ingurgiter un minimum de 0,5 litre dans l’heure.
Petit info utile : En ce temps caniculaire, les cyclistes professionnels qui participent à ce magnifique Tour de France, utilise 1 bidon tous les quarts d’heure ! Que se soit pour le boire ou tout simplement pour se rafraîchir un peu.
Vous trouverez ci-dessous, quelques symptômes provoquées par déshydratation :
→ Lorsque la perte d’eau est inférieur à 5% du poids corporelle :
– Soif
– Fatigue
– Troubles cardiaques : Tachycardie, Hypotension…
– Nausée
→ Lorsque la perte de liquide atteint 5 à 10 % du poids corporelle, d’autres symptômes apparaissent :
– Maux de tête : Éblouissement, Vertiges…
– Crampes musculaires
– Troubles digestifs : Vomissement, diarrhées,
– Peau sèche
– Frissons ( malgré la chaleur )
– Érections des poils sur la poitrine et le haut des bras ( chair de poules )
Voilà maintenant que nous avons vu ensemble les différents symptômes provoqués par une mauvaise hydratation. On ne le dit jamais assez, il faut boire de petites gorgées et de façon régulière.
A retenir : Pendant l’effort, une perte de 5% de votre poids en eau entraînera une perte de 50% de vos capacités physiques !

2. Mettez du sel dans vos bidons.

Tout d’abord, il est important de savoir qu’un manque de sel favorise l’apparition des crampes musculaires. L’apport de sel, notamment lors de longues courses, permet de lutter contre ce problème. C’est pourquoi l’été, sur de grandes distances, il est très utile d’ajouter du sel dans vos bidons à raison de 1 à 2 grammes par litre. La présence de sel permettra aussi une meilleure vidange gastrique et une meilleure assimilation intestinale.

3. Eau sucrée et boissons Isotoniques : Pour des efforts de longues durée !

Lorsque vous pratiquez des efforts plus intenses et plus longs, vous avez besoin d’un apport en glucides et minéraux pour couvrir vos besoins énergétiques.
L’eau sucrée, l’eau avec du sirop ou les boissons Isotoniques comblent ces pertes et vous apportent une hydratation maximale. L’eau légèrement sucrée reste également plus longtemps dans l’estomac avant d’être envoyé dans l’intestin grêle.

4. L’acclimatation à la chaleur.

Lorsque vous préparez un objectif qui a de fortes chances de se dérouler sous des températures élevées, il peut être intéressant de reproduire ce climat en amont. Les grosses chaleurs peuvent donc devenir très vite un handicap pendant vos entraînements ou compétitions !
L’évacuation de l’excédent de chaleur qui apparaît au cours d’un exercice soutenu fait intervenir des mécanismes de thermorégulation pour empêcher l’organisme d’atteindre des températures critiques. Lorsque le thermomètre culmine au delà de 30 degrés, la quasi-totalité de l’élimination de la chaleur corporelle s’effectue par le mécanisme le plus performant associant la production de sueur et son évaporation par la peau. Mais ne vous inquiétez pas, il est possible grâce à l’acclimatation à la chaleur 😉
Je trouve que l’home-traîner est un excellent outil qui vous permet de vous rapprocher de la réalité du terrain en transpirant à grosses gouttes. La séance de doit pas dépasser une heure et veillez à ce que la pièce soit bien aérée.
Dans le cas de préparation d’épreuve, l’idéal est d’emprunter le même parcours au même moment de la journée où se déroulera l’épreuve. Vous pourrez ainsi tester toute votre mise en place pour mieux affronter ces conditions, et être fin prêt le jour de l’épreuve 😉
Attention toutefois à ne pas en abuser et de bien vous réhydrater en sels minéraux, au risque de provoquer des carences ! Certaines boissons d’efforts peuvent combler les pertes.
Le phénomène d’acclimatation aux hautes températures se traduit par un déclenchement plus rapide de la transpiration et une diminution de la circulation sous-cutanée, permettant aux muscles de disposer d’une quantité de sang conséquent.

5. S’habiller en conséquence.

Votre maillot doit être léger et à mailles aérées, de préférence choisi dans des matières synthétiques permettant une évaporation rapide. Mettez de préférence des vêtements clairs qui repousseront la chaleur car le rayonnement solaire est la plus perceptible des sources de chaleurs.
Sur le marché, il existe des fibres particulièrement adaptée favorisant la dissipation de la chaleur sans que la sueur imbibe la maillot.
L’astuce du Coach : Personnellement, je préfère rouler avec une tenue plutôt ample, pour que l’air puisse circuler convenablement entre le tissus et ma peau, favorisant ainsi le refroidissement du corps et l’évaporation de la sueur. Je roule le plus souvent possible avec un maillot blanc, car en réfléchissant les rayons du soleil, elle me protège mieux de la chaleur que les couleurs sombres qui les absorbent 😉
Voilà c’est terminé pour aujourd’hui les amis, j’espère qu’avec tous mes conseils vous pourrez résister à cette canicule ! Contactez moi si vous avez des questions 😉 Et comme d’habitude, si mon article vous a plu, n’hésitez à me le faire savoir en cliquant sur « j'aime » MERCI !
Πηγή : http://lesbienfaitsducyclisme.com

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...